mercredi 27 juin 2018

3 jours à Florence #1

mercredi 27 juin 2018

3 jours à Florence #1


 Tu peux retrouver le guide pratique de Florence juste ici


Florence je m’en suis fait un fantasme. La série Da Vinci’s Demons y est sûrement pour beaucoup. Je m’attendais à voir respirer l’âme des Médicis dans chaque recoin de la ville. En réalité je m’attendais à plein de chose mais à rien de bien précis en particulier. 

Et je ne fût pas déçu. Florence c’est mon coup de coeur, c’est un écrin qui se visite à pieds où tout est propice à la créativité. Dans chaque recoin une histoire à raconter, une grande famille qui a mit les pieds. Mais Florence c’est aussi la capital de la région de Toscane, c’est le berceau de la Renaissance italienne et c’est un centre historique inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Je ne pourrais pas faire le détails de chaque musées, académies, bibliothèques, ponts, églises, palais, jardins, villas, etc. La page wikipédia sera votre meilleur allié. 

Dans ce premier article je vais vous présenter notre première journée à Florence en allant du Palazzo Vecchio, à Santa Croce puis du complexe San Giovanni au Palazzo Strozzi en finissant par la Capelle Medicee. Pour les prix, et les liens je vous laisse aller sur le Guide Pratique pour la ville de Florence déjà en ligne. 





Commençons par le Palazzio Vecchio, c'est l'hôtel de ville Florence. Son nom de "vecchio" ou "vieux" survient durant le transat des Médicis (dès le début ils étaient là) dans leur nouveau Palais : le Palais Pitti (à voir dans les articles suivants). 

L'entrée du Palazzo Vecchio m'a directement charmé, avec ces nuances de d'orange j'avais l'impression d'être en plein couché de soleil. Nous étions assez matinal du coup le palais n'étais pas encore ouvert. Juste le temps de visiter la Piazza della Signoria, d'ailleurs je vous conseil de la faire le matin elle sera vite prise d'assaut par les autres touristes dans la journée. 

En effet, c'est l'une des places les plus célèbres de Florence, sa forme de "L" assez atypique est le coeur d'un nombre impressionnant de monument : le Palazzo Vecchio évidement mais également la loggia dei Lanzi qui est un musée de sculptures en plein air où vous pourrez voir le célèbre Persée tenant la tête de Méduse de Cellini (photo ci-dessus) ou encore l'Enlèvement des Sabines. L'entrée de la galerie des Offices est également via cette place, et il ne faut surtout pas oublier la Fontaine de Neptune par Bartolomeo Ammannati (photo ci-dessus).  







À l'intérieur de Palazzo Vecchio une enfilade de pièces (et de couloirs !) avec des immenses fresques et des sculptures. Le salon des Cinq Cents est sûrement l'une de mes préférée, elle est immense (54m x 23m) et représentait d'abord la puissance de la République florentine dirigée par Savonarole. Mais en 1503 la seigneurie de Florence lança un vaste programme de décoration de la salle. Et c'est Léonard de Vinci et Michel-Ange, qui furent choisis pour orner la salle de fresques célébrant les victoires de la république. 

Enfin quand Cosme Ier (de la famille Médicis) devint duc, le Palazzo Vecchio fut choisi comme résidence de sa cour. La salle des Cinq-Cents devient le lieu où le duc donnait des audiences au peuple et l'ancienne décoration fut totalement refaite car elle célébrait la République. Les peintures furent intégralement recouverte par Vasari avec d'autres peintures cette fois-ci à la gloire des Médicis. Mais le travaille le plus marquant de Vasari dans cette salle fût peut être de relever le plafond de 7m et de le couvrir de compartiments sculptés de bois. 






Nous nous sommes ensuite dirigé vers la basilique Santa Croce. Elle est entièrement recouverte de marbre blanc et de marbre vert de Prato. Santa Croce est aussi définie comme le "Panthéon des gloires italiennes" l'église a accueillie les sépultures de Michel-Ange, Rossini, Galileo pour ne citer qu'eux et vous pourrez y voir dans la nef de Santa Croce le cénotaphe de Dante Alighieri. D'ailleurs, la statue à gauche de l'église le représente.








On est ensuite passé par le cloître principal de Santa Croce qui en compte trois au total. Le cloître principale a été conçu par Arnolfo di Cambio. Le deuxième cloîtré, plus petit est avec ses arcades considéré comme l'un des plus beaux de Florence. Le côté est du cloitre principal vous emmènera à la chapelle Pazzi, cette chapelle est considérée comme un chef-d'oeuvre de l'architecture de la Renaissance. Elle est (très) subtilement décorée mais non pas avec des fresques, ce sont des médaillons en terre cuite émaillée qui la sublime.







Direction juste après une exposition beaucoup plus atypique ! L'exposition "Ai Weiwei. Libero"
se trouvait dans le palazzo strozzi (un autre chef d'oeuvre de l'architecture de la Renaissance italienne). Mais cette fois-ci se fut l'artiste chinois weiwei qui était mis à l'honneur avec une rétrospective de ses oeuvres contestées comme "affront esthétique". Sur la façade de Palazzo Strozzi c'était par exemple 22 canots orange symbole de la tragédie des réfugiés et des migrants venus en Italie. À l'intérieur ce fut un défilé, entre portrait en lego de Dante et série de doigts d'honneur devant les plus célèbres monuments du monde. 





Après une pause bien mérité nous sommes retourné vers le "complexe" de Santa Croce pour monter tout en haut du Campanile de Giotto, d'une base quadrangulaire de 14,50 m et d'une hauteur de 84,70m (mieux vaut ne pas avoir le vertige, j'avoue je me suis pas trop approché du bord) vous pourrez avoir une vue à 360° sur toute la ville de Florence. Magique. 






On retourne avec mes chers et tendres Médicis (plus j'en parle, plus je les aime). Avec la Chapelle des Princes : la chapelle a une forme octogonale et est recouverte d'un dôme de 59 mètres de haut. L'intérieur est entièrement recouvert de marbre et de pierres semi-précieuses. Contre les murs de la chapelle on peut vous les tombes utilisées pour contenir les restes de Cosimo III, Francesco I, Cosimo I et d'autres Médicis. Les tombes sont vides mais somptueuses. Enfin, sur les murs entre les tombes il y a seize armoiries qui représentent les villes toscanes qui faisant partie du duché des Médicis. 



Enfin dernier tour de la journée au "complexe" avec le musée dell opera del duomo. Le musée est situé derrière la cathédrale, il abrite sur une surface de 6000 m2 plus de 700 oeuvres allant du Moyen Age à la Renaissance. J'ai adoré ce musée, par sa clarté et sa "modernité". Son immense salle principle est sublime on respire ! Dans cette grande salle il y a la reconstitution de l'ancienne façade du duomo avec les statues originelles. 





Read article
mardi 24 avril 2018

Guide Pratique - Florence

mardi 24 avril 2018

Guide Pratique - Florence



Pour y aller : nous avons fait le choix de prendre l'avion jusqu'à Rome avec à easyjet et de prendre le train ensuite pour Florence. En habitant à Nice il était beaucoup plus rentable de faire ce trajet que de prendre l'avion jusqu'à Florence. 

J'ai donné plus de détails pour l'avion dans le guide pratique de Rome, par personne nous avons payé 50€ l'avion aller/retour et 40€le train aller/retour. Pour le train aller directement sur le site italien trenitalia les prix sont comparés à la France beaucoup moins cher, vous avez pouvez des réductions si vous êtes plusieurs ou étudiants et nous n'avons eu aucun problème (j'ai d'ailleurs pris plusieurs fois le train pour aller à Milan ou encore au Cinque Terre et aucun problème non plus). Pour moins d'une centaine d'euros nous avons donc fait Nice -> Rome -> Florence -> Rome -> Nice

Read article
samedi 24 mars 2018

4 jours à Rome #4

samedi 24 mars 2018

4 jours à Rome #4


Dernier jours à Rome, et sûrement l'un des plus impressionnant ! Nous avons commencé sur une très mauvaise note pourtant. Debout à 8h00 on n'a pas tardé à prendre le métro, malheureusement pour nous la rame était bondé, impossible de mettre un seul pied à l'intérieur du métro. Pareil pour le deuxième. Au final, uber n'arrivant absolument pas à chopper un taxi libre. Après avoir gouté à la conduite "romaine" nous voilà dans ce minuscule petit Etat qu'est le Vatican. Nous avions heureusement pris des billets coupe-file (je te laisse allez jeter un coup d'oeil au guide pratique) qui nous a permis d'être directement pris en charge malgré notre petit retard. 

Read article
samedi 27 janvier 2018

4 jours à Rome #3

samedi 27 janvier 2018

4 jours à Rome #3


Avant dernier jours à Rome, dimanche ensoleillé à se pavaner du côté du Tibre direction le Château Saint Angelo (Castel Sant'Angelo) et le marché qui s'y trouve à son pieds. Pour la rapide histoire, ce château fût en premier lieu, sous l'empire romain, le mausolée d'Hadrien (empereur plutôt cool, humaniste, philosophe et pacifiste ) puis un bâtiment militaire censé protéger la rive droite du Tibre, sous la papauté, ce bâtiment militaire deviendra principalement une prison. Mais pour les détails Wiki reste votre meilleur ami. 

Pour accéder au château vous devrez débourser 11€ ou 7,50€ en tarif réduit, cependant vous pouvez faire comme nous et choisir d'utiliser une de vos deux entrées en coupe fil que vous possédez avec un Roma Pass (toutes les infos sont à retrouver dans le guide pratique).

 Tu peux retrouver le guide pratique de Rome juste ici






Le côté militaire du château se faire très largement ressentir cependant de nombreuses sculptures (notamment sur le toit) dénoteront et rappelle la première utilisation de ce château. 

A savoir : le château est à quelques minutes à pieds du Vatican, aussi préférez y aller le matin histoire d'éviter la foule qui va visiter le Vatican. Nous avons était chanceuse car nous y sommes allez tôt sans même nous dire que le dimanche n'est clairement pas le meilleur des jours pour les visites proches du Vatican. Mais une fois sur le toit on se rend compte de la foule devant le Vatican, aussi le matin reste (comme pour la plupart des lieux touristiques) le meilleur horaire pour profiter pleinement.














On n'hésite surtout pas et on monte sur le toit du château ! Ce n'est clairement pas difficile et vous pourrez même y trouver (en cours de route) un café pour vous désaltérer ou grignoter. De là haut, vous pourrez avoir une vus panoramique sur le Vatican mais également sur le monument Vittorio Emanuele. 

Et bien entendue, vous pourrez y retrouver de nombreuses statuts, dont celle d'un ange remettant son épée dans son fourreau qui commémore la vision qu'aurait eu le pape Grégoire Ier de l'archange Michel. 




Notre matinée ainsi qu'une bonne partie de la journée fût réservé aux "Tibres" étant donné que ce lieu était le plus éloigné de notre logement. Nous avons donc profité pour nous balader le long du Tibre et pour ma part récupérer du sable histoire de remplir mes petits bocaux souvenirs. 

L'après-midi le temps c'est couvert mais ça ne nous a pas empêché d'aller jusqu'au monument Vittorio Emanuele, l'entrée est gratuite et je vous conseil vraiment d'aller y faire un tour, c'est immense et vraiment très beau, la quantité de détails est impressionnante ! 
Cependant il vous faudra débourser 7€ pour prendre l'ascenseur qui vous emmène sur le toit, de là haut vous aurez une superbe vus sur le Colisée et les ruines de Rome.






Ce bâtiment, d'un blanc immaculé est un pure chef d'oeuvre. Il célèbre l'unification de l'Italie (en grande partie du à Victor Emmanuel II). Tout d'abord, au centre du monument se dresse l'Autel de la Patrie ainsi que la flamme du soldat inconnus, il y a également au coeur du monument une statue de Victor (pour les intimes) à cheval. Tous les reliefs représentent les villes italiennes ou évoquent l'Italie dans l'art, la science, la religion et le droit.









Au-dessus du bâtiment, et de chaque côté il y a deux statues de la déesse Victoria (fille de la Force et de la Valeur) qui conduit un char tiré par 4 chevaux.

Prendre une belle photo du bâtiment en entier relève d'un exploit (exploit que je n'ai pas réussi à produire) de part la route mais également la foule qui se bat pour une photo. Cependant il y a sur les côté du monument deux fontaines, celles de gauche qui symbolise la mer Adriatique et celle de droite symbolisant la mer Tyrrhénienne.













EnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
Read article