lundi 22 août 2016

La ville de Porec

Avec des mois de retard, je vous poste enfin les articles sur mon voyage en Croatie. J'y suis partie en avril mais j'ai beaucoup (trop) tardé pour les retoucher et écrire les articles. Du coup je me suis dit que c'était le dernier moment pour vous les poster avant de partir à Barcelone (avec ma classe) puis à Rome et Florence (avec une amie). 

Aujourd'hui c'est donc la ville de Poreč que je vous présente, nous sommes resté dans la zone d'Istrie pendant les quelques jours en Croatie. De plus Poreč aura plusieurs articles étant donné qu'elle était à moins de 15 minutes à pieds de l'hôtel et qu'il y a une basiliqu euphrasienne classé au patrimoine de l'Unesco qui pour moi méritais aussi un article.




Même si nous sommes partis pendant les vacances scolaires il n'y avait que très (très) peu de touriste, j'avoue que pour les photos et les balades c'est agréable mais je dois vous avouer que ça fait aussi bizarre car j'avais l'impression que la ville est devenue "dépendante" du tourisme et du coup il n'y avait pas de vie. Quand vers la fin du séjour des touristes ont commencés à arriver et toutes les boutiques à s'ouvrir, c'était serte plus chiant pour marcher mais c'était beaucoup plus vivant.




Hashtag notre ami le chat, qui a attaqué ma pote
Mais du coup, oui c'est une ville peut être trop touristique pour moi. J'habite à Nice c'est l'hôpital qui se fou de la charité me diriez vous, mais il y a quand même la vieille ville qui reste authentique, avec les papis qui boivent l'apéro. Je n'ai pas retrouvé cette authenticité à Poreč, cependant le tourisme de cette ville vous permet de payer en euros dans quasiment toutes les boutiques, mais privilégié les kanas (si vous avez eu le temps de faire le change) pour ne pas subir des arrondis pas toujours favorable avec l'euros.

D'ailleurs, pour information, 1€ vaut 7,5 kunas, aussi dans une boutique le vendeur additionnera tous les prix en kunas et divisera le tout par 7,5. Et pour le prix de la "ville" je la trouve comparable à la vie en France.




Comme j'ai pu en faire l'expérience,en Istrie on parle le Croate (bon jusque là je vous apprend rien) et on gère vraiment super bien l'italien (moi qui est fait espagnol), mais on se débrouille toujours avec trois mots d'anglais.

Même si vous pouvez pensez que je n'ai pas adoré cette ville, il faut bien rendre à César ce qui est à César. La ville est très propre et je suis en admiration devant les villes comme Poreč, plein de verdure et de fleurs. J'ai également adoré les ruelles, non vraiment je n'ai jamais pris autant de ruelle en photo qu'en Croatie, et les maisons de couleurs pfiou j'ai adoré.

Et du coup, avec toutes ces couleurs j'avais forcément envie de poster une petite photo sur Instagram. Mais non j'avais pas forcément l'envie d'assassiner mon forfait qui m'en aurait vraiment beaucoup voulu, mais oh joie, à Poreč vous avez la wifi ! Et oui dite merci aux spots wifi gratuit et illimité qui vous permette de poster sur Instagram.




































Pour conclure, je pense que le manque de vie dans cette à ville à beaucoup péché pour moi. Je ne suis pas fan des villes bondées, serte mais quand il y a vraiment pas grand monde ça peut vite faire "ville fantôme". Autrement, la ville est vraiment superbe à l'intérieur c'est le côté neuf de la côte qui m'a le plus gêné, je pense qu'y retourné à un autre moment pourra nuancer mon jugement, c'est une très belle ville mais son côté trop "je suis un village touristique" semble avoir enlever toute authenticité à Poreč.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire