jeudi 18 mai 2017

Guide Pratique - Rome


Pour y aller : on opte le plus souvent pour l'avion qui grâce à easyjet ne coûte pas grande chose. Même en habitant Nice l'avion comparé au train reste plus avantageux. 

En partant de Nice et an voyageant pendant les vacances scolaires, un aller/retour Rome nous a côté environ 50 euros. Mais on fait attention, quand on voyage avec easyjet il faut rajouter un possible bagage en soute (23€ pour un voyage donc 46€ pour un aller/retour), si vous ne partez que 2/3 jours une valise en cabine suffit si on privilégie la mode "pratique" plutôt que la mode "défilé avec accessoires". 

 ?

Bagage en cabine :

               Chez easyjet tout passager peut apporter un "bagage à main d'une taille maximale de 56 x 45 x 25 cm, poignées et roues 
               comprise" mais il n'y a pas de limite de poids. 
             


Pour faire le trajet aéroport / hébergement : de l'aéroport on peut aller en ville par le train, le bus, ou en prenant un taxi. 

La plupart du temps on arrive à l'aéroport Leonardo da Vinci Roma (ou Fiumicino), il est situé près de la côté à une bonne trentaine de kilomètres de Rome. Le trajet en voiture peut donc durer 40 minutes ou plus d'une heure en fonction de la circulation. Le train est l'option la plus rapide, il y a le Leonardo Express (direct en 30 minutes jusqu'à la gare Termini pour 14€, il y a un train toutes les 30 minutes de 6h38 à 23h38) et la Sabina-Fiumicino (arrêt aux gares de Trastevere, d'Ostiense et Tiburtina pour 8€, il y a un train toutes les 15 minutes de 5h58 à 23h28).


De notre côté on à choisi de prendre un bus, qui reste l'option la plus économique, il y a 5 services de bus pour des prix allant de 4€ à 8€ et un temps de trajets allant de 40 minutes à 1h10 (en fonction des arrêts). Nous avons choisi Terravision, un trajet direct jusqu'à la gare Termini (pas loin de notre B&B) pour 4€ par personne.

Pour l'hébergement : on peut privilégier les B&B, qui ressemblent plus à des chambres d'hôtels avec une cuisine commune.

Pour notre premier séjour à Rome (et à Florence) nous avons donc fait le choix de dormir en B&B : "Bed and Breakfast", vous aurez la possibilité d'avoir un petit déjeuner (compris ou non dans le prix) en plus de votre nuit. C'est un bon compris entre hôtel et appartement, vous avez la chambre avec (ou non) salle de bain individuelle et une cuisine commune que vous pouvez utiliser comme bon vous semble. Il y a quasiment toujours un numéro de téléphone que vous pouvez si besoin, mais contrairement à un hôtel il n'y a pas toujours quelqu'un. 

Nous sommes passez par BedandBreakfast.eu pour réserver chez Happy Home 2C, une chambre immense, une salle de bain spacieuse, et un petit déjeuner sous forme de buffet servie par une madame adorable qui est toujours là en cas de problème ! Niveau emplacement, ce B&B n'est pas très loin de la gare, mais ne possède pas les "inconvénients" que l'on peut imaginer pour un B&B proche d'une gare (nuisance sonore par exemple), une bouche de métro est juste en bas et vous pouvez être en 15 minutes à pieds au Colisée.

!

Taxes de séjour :

               Depuis 2011 (on excuse ma connaissance du droit italien) une loi permet à toutes les mairies d'introduire une taxe de séjour. A
               Rome, pour un B&B comptez 3,50€ par nuit et par personne, mais si vous voyagez dans un hôtel vous pouvez vérifier ici le
               montant de la taxe.



Les visites à réserver : même si le coup est plus élevé il faut parfois privilégier une réservation en amont pour des lieux très visités comme le Vatican. 

Qu'importe nos opinions religieuses le Vatican reste, je pense, quelque chose à voir. Minuscule état de 44 hectares, c'est d'ailleurs le plus petit Etat indépendant du monde,  il se "compose" de la Basilique et de la place Saint-Pierre, du musée du Vatican et des jardins il y a quelques bâtiments annexes mais ils ne font pas l'objet de visite. Nous avons fait l'impasse sur les jardins (cette fois-ci) pour nous concentrer sur le musée ainsi que sur la basilique et sa coupole. 

Pour réserver le musée, nous avons fait le choix de le faire de nuit après la fermeture on a donc opté pour le "billet coupe-file musées du Vatican et Chapelle Sixtine avec accès après la fermeture" en passant par Ceetiz. Comptez 25€ pour se billet en sachant que le billet "lambda" de jours coûte 16€, il y a donc 9€ en plus mais vous ne faite pas la queue, vous évitez le monde et vous êtes carrément plus tranquille à l'intérieur du musées. 

Nous avons également réservé nos billets pour la Basilique Saint Pierre et sa coupole avec un accès coupe-file (parce-que oui le Vatican sans réservation en amont c'est impossible et sans coupe-file ça reste quand même difficilement gérable). On à déboursé 31€ par personne (ok, on se le cache pas c'est pas donnée), mais on est directement prix en charge sans attendre ne serrait-ce que 2 minutes, un guide nous emmène directement à un ascenseur qui permet de nous emmener à la coupole. MAIS, et je tient à le préciser l'ascenseur ne peut pas vous emmener tout en haut et il vous restera environ 200 escaliers à monter, c'est faisable mais si vous êtes claustrophobe abandonné de suite l'idée de monter là haut. 

 ?

Vêtements :

               Le Vatican reste un Etat religieux, aussi les vêtements sans manches et les vêtements arrivant au dessus du genou ne sont pas
               autorisés. N'hésitez pas (comme dans tous voyages) à avoir un châle dans votre sac pour les cas comme celui-ci.


ROMA PASS : Pass pour les transports en communs (bus ATAC et métro gratuit) + 1 ou 2 premiers musées gratuits et coupe-file + 40 autres musées à tarif réduit.

Le premier truc à faire quand on va dans une ville c'est de voir les pass qu'elle propose. La plupart du temps il s'agit d'un combo transport / musées qui permet à partir d'un certains nombres de trajets ou un certain nombre de visites d'être plus rentable que la paiement "normal" des visites. 

Le Roma Pass se décline en deux options, celle pour 48h à 28€ et celle à 72h (que nous avons choisis) à 38,50€. Le Pass 72h vous donne un accès illimité aux transports en communs et les deux premières visites sont gratuites et en coupe-file, le restes des musées sont à votre charge en sachant que le pass vous donne des réductions. Vous pouvez via ce lien voir les différentes options qui se présentent à vous en terme de musées. 

Ce pass peut être achetée sur internet mais également dans les musées ainsi que dans la gare termini (option que nous avons choisi) pour exactement le même prix. 

Et même qu'après 2 ans de classe prépa école de commerce je peux à la fin des deux rubriques suivantes te faire un petit tableau pour te montrer la rentabilité de cette carte.

Comment se déplacer : le métro (comme quasiment toutes les grandes villes) reste le moyen le plus économique et le plus rapide de se déplacer. 

La ville de Rome faisant quasiment 1300km* il est inutile de préciser que même avec toute la volonté du monde, si tu veux profiter d'un maximum de musée il va falloir un autre moyen de transport que tes jambes (par exemple notre B&B était à 1h10 du vatican à pieds). Du coup, on opte (pour notre part) pour le métro. Le prix du métro est comparable à celui de la France : 1,50€ pour un ticket simple, 6€ pour 24h de métro, 16,50€ pour 72h de métro et 24€ pour une semaine de métro. 

Etant donné que nous avions le roma pass, le métro était "gratuit" pour nous durant 72h. Cependant, je trouve que le métro de Rome n'est pas dès plus pratique. Je m'explique, les arrêts sont parfois loin des lieux à visiter, il était relativement habituel pour nous de marcher 1km à la sortie du métro pour rejoindre un musée ou un lieu particulier en sachant que notre arrêt de métro était le plus près possible. 

Il reste également les taxis, à noter que ces derniers sont souvent moins cher que les uber, mais bonne chance pour en trouver un en pleine rue quand vous êtes bien en galère, pensez à réserver. 

Ce qu'on a visité : Rome bénéfice du plus grand nombre de musées à ciel ouvert à travers le monde mais également nombreux musées et galeries d'art. 

Comme la plupart des visiteurs, nous avons profité du Roma Pass pour faire le Colisée ainsi que le palatin et le forum (ce trio est considéré comme une seule visite) en coupe-file, on a cependant préféré se pointer à l'ouverture pour ne faire aucune queue plutôt que de tenter le diable (pas mal de gens ayant également un roma pass, la queue coupe-file peut elle aussi devenir un calvaire). Nous avons également profité du Pass pour ne pas payer le Château Saint-Angelo qui est superbe et qui permet d'avoir une très belle vue du Vatican. 

Les prix indiqués sont les tarifs normaux et ceux entre crochets correspondent aux prix pour les 18-25 ans.

  • Colisée / Palatin / Forum : 16€ [11,50€] (gratuit pour nous avec le Roma Pass)
  • Palazzo Spada : 5€ (2,50€ pour nous avec le Rome Pass)
  • Pantheon : gratuit 
  • Chateau Saint Angelo : 11€ [7,50€] (gratuit pour nous avec le Roma Pass)
  • Piazza del Tribunali 
  • Monumento Vittorio Emanuele : gratuit mais 7€ pour prendre l'ascenseur et avoir accès à la vue
  • Crypte des capucins avec musées: 8,50€ 
  • Fontana di Trevi 

 ?

Est-ce que le Roma Pass est rentable ? : 

               Le Roma Pass 72h coûte 38,50€ je vais prendre le cas pour une personne lambda et pour une personne qui a entre 18 et 25
               ans et qui aurait fait les mêmes visites que nous (je ne compte pas les musées ne faisant pas partie de l'offre) :

               Métro => 16,50€
               Colisée / Palatin / Forum => 16€ // 11,50€
               Palazzo Spada => 5€
               Chateau Saint-Angelo => 11€ // 7,50€
               Total => 48,50€ // 40,50€

               Avec 3 visites quasiment obligatoire à Rome le pass 72h est donc rentable en sachant que beaucoup d'autres musées ont des
               réductions, que nous avons privilégié d'accès coupe-file et que nous n'avons pas (contrairement à Florence) eu un rythme très
               soutenue au niveau des visites de musées.
             



Où est-ce qu'on mange ? : Liste non exhaustives des endroits où nous avons pu manger. 

Autant ne pas vous le cacher, en allant à Rome, oui, tu t'attends à manger des pizzas et des pâtes, c'est cliché mais il faut dire que les pizzas d'Italie ça reste un truc inimitable ailleurs dans le monde. Du coup je te laisse une liste d'endroit où on a pu aller manger. Ce ne sont pas des endroits "à la mode" à part le glacier qui est une référence, juste des endroits où on a mangé et qui ne nous on pas déplu.



!

Le pane e coperto : 

              En Italie contrairement à la France la plupart du temps dans un restaurant vous paierez en "plus" le "pain et le service", 
              souvent entre 2€ et 4€.C'est toujours marqué sur le menu (même en petit et dans un coin). Il est de même pour l'eau qui n'est 
              pas gratuite à noté cependant qu'on ne vous servira pas de l'eau du robinet dans une carafe "ouverte" mais d'une vraie 
              bouteille d'eau.




EnregistrerEnregistrer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire