jeudi 27 juillet 2017

4 jours à Rome #3


Avant dernier jours à Rome, dimanche ensoleillé à se pavaner du côté du Tibre direction le Château Saint Angelo (Castel Sant'Angelo) et le marché qui s'y trouve à son pieds. Pour la rapide histoire, ce château fût en premier lieu, sous l'empire romain, le mausolée d'Hadrien (empereur plutôt cool, humaniste, philosophe et pacifiste ) puis un bâtiment militaire censé protéger la rive droite du Tibre, sous la papauté, ce bâtiment militaire deviendra principalement une prison. Mais pour les détails Wiki reste votre meilleur ami. 

Pour accéder au château vous devrez débourser 11€ ou 7,50€ en tarif réduit, cependant vous pouvez faire comme nous et choisir d'utiliser une de vos deux entrées en coupe fil que vous possédez avec un Roma Pass (toutes les infos sont à retrouver dans le guide pratique).

Tu peux retrouver le guide pratique de Rome juste ici






Le côté militaire du château se faire très largement ressentir cependant de nombreuses sculptures (notamment sur le toit) dénoteront et rappelle la première utilisation de ce château. 

A savoir : le château est à quelques minutes à pieds du Vatican, aussi préférez y aller le matin histoire d'éviter la foule qui va visiter le Vatican. Nous avons était chanceuse car nous y sommes allez tôt sans même nous dire que le dimanche n'est clairement pas le meilleur des jours pour les visites proches du Vatican. Mais une fois sur le toit on se rend compte de la foule devant le Vatican, aussi le matin reste (comme pour la plupart des lieux touristiques) le meilleur horaire pour profiter pleinement.














On n'hésite surtout pas et on monte sur le toit du château ! Ce n'est clairement pas difficile et vous pourrez même y trouver (en cours de route) un café pour vous désaltérer ou grignoter. De là haut, vous pourrez avoir une vus panoramique sur le Vatican mais également sur le monument Vittorio Emanuele. 

Et bien entendue, vous pourrez y retrouver de nombreuses statuts, dont celle d'un ange remettant son épée dans son fourreau qui commémore la vision qu'aurait eu le pape Grégoire Ier de l'archange Michel. 




Notre matinée ainsi qu'une bonne partie de la journée fût réservé aux "Tibres" étant donné que ce lieu était le plus éloigné de notre logement. Nous avons donc profité pour nous balader le long du Tibre et pour ma part récupérer du sable histoire de remplir mes petits bocaux souvenirs. 

L'après-midi le temps c'est couvert mais ça ne nous a pas empêché d'aller jusqu'au monument Vittorio Emanuele, l'entrée est gratuite et je vous conseil vraiment d'aller y faire un tour, c'est immense et vraiment très beau, la quantité de détails est impressionnante ! 
Cependant il vous faudra débourser 7€ pour prendre l'ascenseur qui vous emmène sur le toit, de là haut vous aurez une superbe vus sur le Colisée et les ruines de Rome.






Ce bâtiment, d'un blanc immaculé est un pure chef d'oeuvre. Il célèbre l'unification de l'Italie (en grande partie du à Victor Emmanuel II). Tout d'abord, au centre du monument se dresse l'Autel de la Patrie ainsi que la flamme du soldat inconnus, il y a également au coeur du monument une statue de Victor (pour les intimes) à cheval. Tous les reliefs représentent les villes italiennes ou évoquent l'Italie dans l'art, la science, la religion et le droit.









Au-dessus du bâtiment, et de chaque côté il y a deux statues de la déesse Victoria (fille de la Force et de la Valeur) qui conduit un char tiré par 4 chevaux.

Prendre une belle photo du bâtiment en entier relève d'un exploit (exploit que je n'ai pas réussi à produire) de part la route mais également la foule qui se bat pour une photo. Cependant il y a sur les côté du monument deux fontaines, celles de gauche qui symbolise la mer Adriatique et celle de droite symbolisant la mer Tyrrhénienne.













EnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire